Une source d'inspiration intarissable...

La totalité de ces parodies sont de l'auteur de ce blog.
Il n'a aucun mérite : la source (rennaise) d'inspiration est intarissable...

N°1 (en hommage à un visiteur assidu de ce blog...)  

 J'suis psychodiplômé
Auxiliaire sans pareil
Guignol assermenté
  Mes conneries proférées
Sont abjectes et immondes
En cas d’grabuge je file
Un prétexte foireux
Je suis Roi despotique
En carrosse juridique
J’expertise vite, très vite
J’suis prêtre de la religion nouvelle 
  Je me fous d’mon serment
Je suis une référence
Je suis omnipotent
Je deviens omniscient
Mes torchons sont immondes
Je ne les relis pas
Peu m’importe, je m’en tape
Peu m’importe, je sais.
J’ai les juges à mes pieds
Dont quelques criminels
Et d’autres asservis
Avec certains de mes amis
Du même monde que moi
On n’imagine pas
Ce qu’ils sont niais 

Ils croient en moi
Le guignol de la psycho
Tous à gober
Les conneries de mon cerveau 

Charlatan, je sais bien
Quelle naïveté
D’la part des magistrats
Et d’mes potes avocats
Femme de ménage très riche
Je sais expertiser
Je sais faire des affaires
Y’en a qu’ j’fais interner
J’connais bien l'incurie
  Et le parjure aussi
Mes connaissances iniques
Et les lois que je…
Bafoue évidemment

Et puis en bout de course
Le pognon est pour moi
Il n’y a pas de secret
Je suis le Roi des Rois
Les règles je m’en tape
Je me fous des audiences
Et qu’est-ce que vous croyez
On me fait allégeance
J’adore les missions
Que m’confient ces couillons
Pas le temps d’vérifier
J’fais des copié/collé
Je balance mes ordures
A ces crétins butés
Ces parjures en r'demandent
Je les sais très avides
Des ramassis d'ordures
Vive la magistrature
Vive le pognon 

Ils croient en moi
Le guignol de la psycho
Tous à gober
Les conneries de mon cerveau 

Vous savez que je suis
Assermenté
Assermenté
Assermenté
Je suis
Assermenté
Assermenté
Assermenté

Je suis un charlatan, je sais bien
Quelle naïveté
D’la part des magistrats
Et d’mes potes avocats
Femme de ménage très riche
Je sais expertiser
Je sais faire des affaires      
Y’en a que j’fais interner
Et puis je suis un grand savant
Je suis devenu omniprésent
Je suis une super référence
Je peux toujours ram'ner ma science
J’expertise vite, très vite
Pourrir tout est un jeu
J’fais dans l’pathologique
Dans mon genre, j’suis unique ! 

Car je suis
Assermenté
Assermenté
Assermenté-
Assermenté
Je suis
Assermenté
Assermenté
Assermenté
Assermenté
Je suis un charlatan, un vrai crétin
Quelle naïveté
D’la part des magistrats
Et d’mes potes avocats
Femme de ménage très riche
Je sais expertiser
Je sais faire des affaires
Y’en a que j’fais interner  
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 N°2 (en hommage à la digne et loyale JAFferie rennaise)

Afin de rendre les dossiers complexes
Ô gué, ô gué
Les JAF, ces êtes souvent perplexes
Ô gué, ô gué
Diligentent des enquêtes
Par de drôles de bébêtes
Se vautrant dans l’ineptie
De la religion psy.
Se prétendant purs scientifiques
Ils ne connaîtront jamais l’éthique

Leur parole en justice vaut de l’or
Ô gué, ô gué
Avec eux les juges sont d'accord
Ô gué, ô gué
Ils sont sûrs de leur savoir
Déblatéré sans bavoir
Ces êtres surnaturels ont beaucoup de pouvoir
Sans hésitation ils baratinent
Et en cas d’ grabuge ils se débinent

Tout tout tout
Ils savent tout les experts psy
Chez vous, chez nous,
Sur vous, sous vous
Ils sont partout
Les bons toutous
Leurs torche-culs
N’sont jamais lus
Ces diplômés
Sont sanctifiés
Tout tout tout
Ils pourrissent tout les experts psy. 
 
Des experts y’en a de vrais menteurs
Ô gué, ô gué
Des charlatans jusqu’aux imposteurs
Ô gué, ô gué
Ces parasites intrusifs
Vous décrètent taré massif
Pour la plupart à la masse
Ils vous feront des crasses.
Une enquêtant en état d’ivresse
En assassin le portrait vous dresse

Y a l’expert guignol qu’est professeur
Ô gué, ô gué
Et l’autre qui est usurpateur
Ô gué, ô gué
On en a vu des tarés
Des pros du copié / collé
Qui, perdus dans leurs torchons
Confondaient tous les noms
La plupart d’entre eux sont des crapules
Sans conscience et surtout sans scrupules

Tout tout tout
Ils savent tout les experts psy
Chez vous, chez nous,
Sur vous, sous vous
Ils sont partout
Les bons toutous
Leurs torche-culs
N’sont jamais lus
Ces diplômés
Sont sanctifiés
Tout tout tout
Ils savent tout les experts psy.

L’expert par les JAF diligenté
Ô gué, ô gué
Se r’connaît à son boulot torché
Ô gué, ô gué
On en a vu d’affligeants
Qui ne prenaient pas de gants
Bafouant leur déontologie et leur serment
Pros dans l’art de faire des crasses
De supercheries ils sont voraces

Ces guignolos, ces dieux de la psycho
Ô gué, ô gué
Pondent des écrits qui font froid dans le dos
Ô gué, ô gué
J’en connais, moi, un Breton
Percevant des ultrasons
Une autre qui, ayant bu
N’avait rien entendu
Une autre, sûre de sa science
Vous dirige d’emblée aux urgences.

Tout tout tout
Ils savent tout les experts psy
Chez vous, chez nous,
Sur vous, sous vous
Ils sont partout
Les bons toutous
Leurs torche-culs
N’sont jamais lus
Ces diplômés
Sont sanctifiés
Tout tout tout
Ils pourrissent tout les experts psy.

Ils pullulent ces diplômés de psycho
Ô gué, ô gué
Qui n’ont rien à envier à un Viaux
Ô gué, ô gué
Pros de la pathologie
Et de la supercherie
A la solde des magistrats
Et d’ certains avocats
Les missions sans cesse ils enchaînent
En prenant soin de semer la haine

Tout tout tout
Ils savent tout les experts psy
Chez vous, chez nous,
Sur vous, sous vous
Ils sont partout
Les bons toutous
Leurs torche-culs
N’sont jamais lus
Ces diplômés
Sont sanctifiés
Tout tout tout
Ils pourrissent tout les experts psy.
 
 ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

N° 3
J’suis véreux magistrat, roi des tribunaux
Justice ? Oh ! Quel vilain mot !
Orgueilleux, mon Q.I. de moineau
J’en suis fier, surtout dans mon boulot

J’ai mon airbag : j’ai prêté serment
Je pisse haut ! J’ai du culot
Nauséeux, ultra indépendant
Je suis bon quand ça vire au fiasco

Je me fous des dégâts, je crois les ragots
Le vice ? Oh ! Quel joli mot !
Dignité est pour moi un gros mot
Parjurant, je jouis du ciboulot

J’ai mon airbag : j’ai prêté serment
Je pisse haut ! J’ai du culot !
Prétentieux, j'en deviens indécent
Faux et con pour moi sont ex-æquo

Pour mes potes avocats l’argent coule à flots
Justice ? Oh ! Quel précieux mot !
Leur Veau d’or est dans les tribunaux
Pour eux c’est le pognon en lingots

Le justiciable ce vil mécréant
Je pisse haut sur ce nabot !
Moi, mon dieu c’est l’expert charlatan
C’est un bon, et pour lui c’est banco !

Toujours je mentirai c'est là mon credo
Je pisse haut ! J’ai du culot !
L’incurie est pour moi un doux mot
Et le droit, j’y pose le dargeot

De tout, j’suis cap’ avec mon culot
Le vice ? Oh ! Quel joli mot !
Père ou mère, je ne fais pas d’cadeaux
Je détruis, je les fous tous K.O.

Oui je suis cap' avec mon culot
Le vice ? Oh ! C'est rigolo
Fier, pervers, je tire dans le dos
J'ai tout bon quand ça vire au fiasco
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
N° 4  (en hommage à la probe avocrasserie rennaise)
 
L'avocrassier nique nique 
Sous la robe et le serment
Croyant plaider, il ment
En tout dossier, en tout lieu
Il magouille autant qu'il peut
Il magouille autant qu'il peut

Au royaume des pervers
Il sera toujours le roi
D’avocat le ministère
Lui permettra tous les droits. 
 
L’avocrassier pique pique
Le pognon de son client
Dans l’intérêt d’ l’enfant
En tout dossier, en tout lieu,
Le pognon est son seul dieu
Le pognon est son seul dieu. 
 
Sans éthique, sans décence
Ignorant la probité
Ecoutez-le en audience
Ses calomnies proférer !

La perfidie il dégueule
En véritable imposteur
A tel point que la vérole
N’est rien face à tel menteur

L’avocrassier brique brique
Ses fallacieux arguments
Croyant plaider, il ment
En tout dossier, en tout lieu,
Il parjure autant qu'il peut
Il parjure autant qu'il peut.

Complice de ses confrères
Ce menteur assermenté
Sollicitera l’expert
Sûr de pourrir le dossier.

L’avocrassier tique tique
Si l’on parle de serment
Pour lui, c’est indécent
En audience et en tout lieu
Il demeure dangereux
Il demeure dangereux.

Véreux jusqu’à faire grève
Quand il craint pour ses deniers
D’honnêteté il est vierge
Mais ne saurait s’en vanter !

Justiciable, père ou mère,
Fuis d’emblée l’avocassier
Pour du pognon ce pervers
Fera tout pour te plomber !

L’avocrassier nique nique
Sous la robe et le serment
Croyant plaider, il ment
Ce corbeau noir, ce baveux,
N'est rien d'autre que véreux
N'est rien d'autre que véreux.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

N° 5 (En hommage à la digne et loyale magistrature locale...)
 
J'ai avalé mes cours de droit
En posant mon cul sur la loi
Maintenant je suis magistrat
Je me prends pour le roi des rois.
Je ferai pas comme à Outreau
Je ferai bien mieux que Burgaud
Celui-là n’était qu’un nabot
Moi, j’ai le Q.I. d’un bulot.

Fallait pas qu’sois magistrat
Il est beau le résultat
Je fais rien que des bêtises, des bêtises
J’suis magistrat

Coupable ou victime j’englue
Le serment j'y pose mon cul
Et si mes gaffes sont connues
Je sais bien faire l’ingénu.
J’ai du respect pour la connerie
Et pour les guignols de la psy
Attends attends, c’est pas fini
Je me complais dans l’incurie

Fallait pas qu’sois magistrat
Il est beau le résultat
Je fais rien que des bêtises, des bêtises
J’suis magistrat
Fallait pas, c’est une erreur
JAF, conseiller, procureur
Je fais rien que des bêtises, des bêtises
  Jamais d’erreur

Les T.G.I. et cours d’appel
Je les transforme en vraies poubelles
Le justiciable, je m’en fous,
Je suis là pour le mettre à bout !

Fallait pas qu’sois magistrat
Il est beau le résultat
Je fais rien que des bêtises, des bêtises
 
J’suis magistrat
 
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire