mercredi 26 juin 2013

Pourquoi ce blog


Ce site a vocation à porter à la connaissance des justiciables les "usages" 
de l'institution judiciaire dans les tribunaux d'Ille-et-Vilaine, 
les Tribunal de Grande Instance et Cour d'appel de Rennes en particulier. 
    
Il n'aurait pas vu le jour si une banale séparation, en 2005, s'était changée en véritable matraquage et enfer 
pour le justiciable, au seul motif d'être géniteur - la "fonction" lui étant arbitrairement refusée, 
il rejette le terme de "père" - 
d'un petit garçon né le 10 juin 2003, orphelin de toute sa lignée "paternelle" depuis avril 2005, 
date du départ de "Madame". "Départ" avec prise d'otage...
   
Jérôme LE HUEC, auteur de ce blog, certifie sur l'honneur que les pièces, documents, extraits de jugements, 
de conversations... sont tous exacts, jamais caviardés et / ou tirés de leur contexte. 
Il est surtout en mesure d'en adresser copie à qui en fera la demande.
    La justice, soit-elle dans l'état de décadence où un nombre important de fonctionnaires et d'auxiliaires la rendent, 
demeure rendue "AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS".
    C'est pourquoi l'auteur, s'il veillera scrupuleusement à garantir l'anonymat de la mère de l'enfant, entend 
porter à la connaissance du plus grand nombre les noms des dignes et loyaux magistrats, et rendre publics les noms de 
"probes" et autres 'honorables et consciencieux "auxiliaires".

    Si l'intitulé de ce blog peut surprendre au premier abord, une lecture de l'ensemble de l'"affaire" qui en est l'objet
 le justifiera en principe normalement. Les références et / ou liens vers d'autres "affaires" traitées 
par la même juridiction devraient par ailleurs logiquement dissiper le trouble...
    Loin de constituer l'exception, l'"affaire" objet de ce site s'avère au contraire ne 
constituer que la partie visible d'un immense iceberg d'imposture...

    Voici donc un bref aperçu des graves abus de pouvoir et autres dérives de 
la "justice" dite "familiale" à Rennes, 
que l'auteur qualifie d'"Outreau quotidien" dans l'unique but d'engraisser la pègre locale...

1 commentaire: